Désherbage mécanique

Les outils de désherbage mécanique tels que la houe rotative, la herse étrille ou encore la bineuse peuvent être utiliser lorsque la fenêtre météorologique s’y prête bien. Ils doivent faire partie intégrante de la stratégie de désherbage des exploitants qui doivent acquérir le réflexe d’utiliser ses outils quand cela est possible.

Pour apprendre à utiliser, ses machines de manière optimal, le Gab 29 a suivi une quinzaine d’exploitants afin de les conseiller sur la préparation au semis et les aider à optimiser le passage des outils. Les ETA du territoire sont aussi des partenaires privilégiés qui apportent une certaine technicité aux exploitants.

Retour sur l’organisation de l’année.

Mi-avril, les exploitants qui se sont portés volontaires ont été rencontrés afin d’évoquer ensembles les précautions à prendre pour le semis et de s’accorder sur l’organisation.

A savoir :

  • semer à 4 -5 cm de profondeur
  • lit de semence sans motte, nivelé, et sans résidus
  • choisir des semences avec une bonne vigueur de départ
  • semer dans un terre suffisamment réchaufée

« certains exploitant ont été trop loin dans le nivelage et ont passé le rouleau après semis, cette opération a trop compacter la terre et la houe n’a pas pu rentré efficacement dans le sol! »

Echanges techniques sur les parcelles testées.

Durant toute la pousse du maïs, Morgan Maignan (GAB29) est passé voir les parcelles deux fois par semaine afin de déclencher les passages au bon moment.

Pour la houe rotative, de la prélevée jusqu’au stade 4 feuilles du maïs . Le meilleur outil : le couteau! Il faut gratter les premiers centimètres de sol pour observer si les filaments blancs des adventices sont présents. A ce stade de développement de l’adventices, la houe est efficace à plus de 90%.

Pour la bineuse, passage de 4 à 8 feuilles du maïs. Il est possible d’implanter un couvert de RGI par exemple avant fermeture du rang de maïs.

Le meilleur allié : la météo! Il faut 24 à 48 h de soleil et de vent après les passage pour que les adventices soient brûlées.

Bilan sur les 27 parcelles suivies en 2017, soit 103 ha :

  • 100 % des parcelles ont eu un passage de houe
  • 50% des parcelles ont eu deux passages de houe
  • 7 parcelles conduites en tout mécanique (souvent après pâture)
  • rattrapage chimique : une moyenne de 20 % de réduction de l’IFT

La presse en parle :