Entretien et aménagement des cours d’eau

Les travaux d’entretien et d’aménagement des cours d’eau étaient réalisés jusqu’en 2013 dans le cadre de contrats quinquennaux, indépendants du contrat de bassin versant : Contrats de Restauration et d’Entretien des cours d’eau (CRE) puis Contrats Territoriaux pour les Milieux Aquatiques (CTMA).

Le premier CRE a été signé sur le bassin versant de l’Elorn en 1999 et sur le bassin versant de la Rivière de Daoulas en 2003.

Depuis 2014, les travaux sont réalisés dans le cadre du Volet Milieux Aquatiques – Cours d’eau (VMACE) du Contrat de bassin versant de l’Elorn.
Ils concernent environ 700 km de cours d’eau et répondent à des enjeux et des objectifs précis :

  • Enjeux « Ecologiques » : préserver et diversifier les habitats, la faune et la flore aquatique
  • Enjeux « Sociaux » : permettre la pratique de la pêche, du canoë-kayak, de la randonnée, … et améliorer la perception des cours d’eau
  • Enjeux « Hydrauliques » : limiter les risques d’inondation
  • Enjeux « Continuité écologique » : permettre la circulation des poissons migrateurs et l’évacuation des sédiments vers l’aval
  • Enjeux « Morphologie » : maintenir ou atteindre le bon état morphologique de l’ensemble des cours d’eau.

Afin d’atteindre ces objectifs, les travaux suivants sont réalisés :

  • entretien de la ripisylve : débroussaillage, taille sélective des arbres, etc.
  • gestion des embâcles : suppression du bois mort et taille des arbres tombés dans la rivière
  • restauration des berges, érodées par les crues ou le piétinement du bétail, par des techniques végétales
  • diversification des écoulements et des milieux : installation de petits seuils en pierres ou de blocs dans la rivière
  • aménagement ou effacement des obstacles à la continuité écologique des cours d’eau : suppression d’ouvrages, création de petits bassins en aval d’une chute d’eau pour remonter la ligne d’eau, contournement de l’ouvrage, etc.