Espèces invasives animales

Régulation des populations de rongeurs aquatiques nuisibles sur le Bassin versant de l’Elorn

Depuis la fin des années 90, le Syndicat de bassin de l’Elorn travaille en partenariat avec la FDGDON 29 pour la régulation des populations de rongeurs aquatiques nuisibles. Une lutte d’entretien annuelle permet de tenter de réguler les populations sur certaines zones du bassin. La progression du nombre de captures est constante avec une tendance plus marquée pour les ragondins (par rapport aux rats musqués). En 2013, 417 individus ont été capturés.

Le Syndicat de bassin de l’Elorn a jugé, au vue de ces résultats et du peu de retour d’éléments de connaissance de cette problématique sur le territoire, de revoir la stratégie de lutte. L’objectif est de réguler au mieux ces espèces nuisibles. Les élus du Syndicat de bassin de l’Elorn, ont ainsi acté en décembre 2015, la nouvelle proposition de stratégie d’intervention du FDGDON mise en place dès 2016.

Le bilan de la campagne de 2016 fait état de 856 captures (731 captures de ragondins et 125 captures de rats musqués) réalisées par un total de 40 piégeurs.

Cette stratégie a été poursuivie en 2017 et devrait être renouvelée pour l’année 2018.

Elle s’articule autour de 3 axes principaux :

  • Evaluation des populations de rongeurs aquatiques sur le Bassin versant de l’Elorn afin de déterminer un degré d’infestation, d’adapter et d’orienter la mise en œuvre de la stratégie de lutte puis de contrôler l’efficacité de la régulation (6 sites, observations réalisées en février/mars puis après piégeage en septembre/octobre),
  • Une communication active pour recruter de nouveaux piégeurs, redynamiser ce réseau,
  • Accentuation de la stratégie d’intervention :
    – Poursuite de la campagne de régulation permanente annuelle : animation du réseau de piégeurs (implication d’un agent du SBE faisant le lien avec les piégeurs et la FDGDON, communication…) ; indemnité de piégeage versée aux piégeurs (3 €),
    – Et campagne de régulation intensive sur une période définie : suite à la définition des zones prioritaires de piégeage et à l’évaluation des degrés d’infestation sur ces sites, l’ensemble des piégeurs bénévoles seront réunis.

Cette nouvelle stratégie d’intervention débute dès le début de l’année. La campagne de capture débutera début mars. Pour chaque rongeur capturé, une indemnité de piégeage d’un montant de 3€ est reversée aux piégeurs. Une réunion d’information aura lieu à la fin du mois de février.

Pour tous renseignements, contacter Gwenola Le Men ou Stéfanie Isoard au 02 98 25 93 51.