L’historique

Le Syndicat Mixte pour l’Aménagement Hydraulique des Bassins de l’Elorn et de la Rivière de Daoulas a été créé par arrêté ministériel en octobre 1970 afin d’assurer et de promouvoir, dans le périmètre des bassins de l’Elorn, de la rivière de Daoulas et de leurs affluents, toutes les actions visant à la conservation quantitative et qualitative des eaux et à l’amélioration du patrimoine hydraulique. A sa création, il regroupait les membres suivants :

  • Brest Métropole Océane regroupant 8 communes (Brest, Plouzané, Guilers, Bohars, Gouesnou, Guipavas, Le Relecq-Kerhuon et Plougastel-Daoulas)
  • le Département du Finistère
  • la Chambre de Commerce et d’Industrie de Brest
  • la Chambre de Commerce et d’Industrie de Morlaix
  • la Chambre d’Agriculture du Finistère
  • la commune de Sizun, site du barrage du Drennec
  • 10 autres communes n’appartenant à aucun Syndicat intercommunal
  • 7 Syndicats de Communes :

– SIVU de Landerneau ;
– SMI de Landivisiau ;
– Syndicat de Keranchoat ;
– Syndicat du Cranou ;
– Syndicat du Plateau de Ploudiry ;
– Syndicat des Eaux de Locmélar – Saint-Sauveur ;
– Syndicat des Eaux de Commana.

En 1980, la Chambre d’Agriculture du Finistère et les Chambres de Commerce et d’Industrie de Brest et de Morlaix se sont retirées du Comité Syndical. En 2006, la commune de Loc-Eguiner s’est retirée du Comité Syndical du fait de son adhésion au Syndicat de Plateau de Ploudiry, lui-même adhérant au Syndicat de Bassin. En 2007, les statuts du Syndicat de l’Elorn et notamment son objet ont été modifiés pour être conformes aux dispositions de l’article L213-12 du code de l’environnement et permettre sa reconnaissance comme Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB). Le Syndicat porte désormais le nom de « Syndicat de Bassin de l’Elorn ». En 2011, la modification des statuts est rendue nécessaire afin de permettre l’adhésion de la Région Bretagne au Syndicat de Bassin de l’Elorn.

La compétence du Syndicat de Bassin de l’Elorn depuis l’origine est la gestion quantitative et qualitative de la ressource en eau sur les bassins versants de son territoire de compétence (Elorn et Rivière de Daoulas au départ, extension au bassin du SAGE de l’Elorn depuis 2008).

Du fait des tensions croissantes sur l’alimentation en eau potable de l’agglomération brestoise et sur la distribution de l’eau dans le Nord Finistère, la recherche d’un site pour la construction d’un barrage, permettant de sécuriser le débit aux prises d’eau en période d’étiage, a été entreprise immédiatement. Cette recherche a débouché sur la construction du barrage du Drennec, mis en eau en 1982.

Le Syndicat de bassin a par ailleurs soutenu les opérations de restauration et d’entretien de rivière, lancées par les associations de pêche dans les années 70.

Par la suite, le constat, au début des années 90, de l’augmentation des taux de nitrate et autres polluants dans l’eau a amené le Syndicat à s’engager dans des actions de reconquête de la qualité de l’eau sur le bassin versant de l’Elorn, stratégique pour l’alimentation en eau du Nord Finistère, par le biais du programme Bretagne Eau Pure. Les inondations de février 1995 et décembre 2000, qui ont touché les communes estuariennes de l’Elorn et de la Rivière de Daoulas, ont également amené le Syndicat de bassin à réaliser des études de prévention des inondations.

Enfin, le Syndicat de l’Elorn a été désigné structure porteuse de programmes de concertation autour des problématiques d’aménagement et de gestion de l’eau (S.A.G.E de l’Elorn) et de prise en compte et protection des milieux naturels (zones humides et bocage, Natura 2000 Rivière Elorn).

Ces différents volets d’actions sont coordonnés dans des programmes discutés avec les acteurs du territoire et avec les financeurs (Agence de l’Eau Loire Bretagne, Conseil Régional de Bretagne, Conseil Général du Finistère, éventuellement Etat et Europe).